Nos projets

L’escrime, outil d’intégration sociale

Projet avec la Ville de Lancy et la Fondation Gandur pour la jeunesse.

       


L’escrime, outil d’intégration

Aller à la rencontre des jeunes qui ont déjà des difficultés, mais qui ne sont pas dans une situation irréversible permet de proposer des repères, des bornes, un cadre exigeant nécessaire à l’expression des compétences et à leur développement.

 Dans cette perspective, l’escrime est un outil éducatif et recadrant puissant. C’est une discipline exigeante qui permet de reposer les fondamentaux pour construire une estime de soi, de prendre rapidement plaisir et confiance et donc ainsi se construire et se renforcer. Seulement et seulement alors, l’adolescent comprend comment il peut contribuer positivement à son environnement. Comment récupérer certains jeunes avant l’irréversible ?

L’escrime, outil éducatif

L’escrime s’ancre dans une tradition pédagogique et éducative ancienne et solide. Sport complet, il offre toutes les palettes de la pratique sportive. Plus que cela, la salle d’armes est un lieu de respect, de transmission des savoirs où chacun applique discipline et rigueur dans une ambiance conviviale. Le maître d’armes, par sa connaissance, sa pratique, sa disponibilité et son exigence est le garant de ce passage de témoin.

Deux objectifs sur trois ans

Nous proposons deux objectifs en ciblant la jeunesse lancéenne, et plus précisément ce qui habite le quartier plus « sensible » des Palettes :

  • Former des éducateurs sportifs Jeunesse et Sport, spécialisé en escrime avec possibilité ultérieurement de se former dans d’autres disciplines.

  • Découverte de la compétition et du haut niveau pour celles et ceux qui en auraient les compétences et la motivation.

Escrime Découverte

Projet avec le Département de l’Instruction publique, de la culture et des sports (DIP), une fondation privée genevoise, la Fondation Bru et la Fondation du Panathlon.

      

Découverte de l’escrime

Nous voulons proposer l’escrime à un nombre important de jeunes en ciblant dans un premier temps toutes les communes environnantes à la Salle d’armes : Lancy, Onex, Plan-les-Ouates, Bernex, Carouge, Vernier et Meyrin en partenariat avec le Département de l’instruction publique (Direction générale de l’enseignement obligatoire – Enseignement primaire et Cycle d’orientation).

Nous allons donc ouvrir trois types de cours : les Kids (6-8 ans), les Pirates (8-10 ans), les Mousquetaires (11-12 ans). A chaque niveau correspond une approche pédagogique et technique adaptée. Chaque cycle est composé de trois à quatre séances qui se termine par une petite compétition et des diplômes/prix distribués.

Chaque enfant recevra un bon de deux séances gratuites au club et la liste des clubs genevois. Nous nous engageons à permettre à des enfants motivés et qui n’auraient pas les moyens de payer une cotisation annuelle du club de leur garantir deux saisons prises en charge par le club.

Si des enfants/adoslescents sont intéressés à continuer, ils s’intègreront dans le club qui leur proposera toutes les palettes de ce sport, notamment :

  • Découverte de la compétition et du haut niveau pour celles et ceux qui en auraient les compétences et la motivation.

  • Former des arbitres, des éducateurs sportifs Jeunesse et Sport, spécialisé en escrime avec possibilité ultérieurement de se former dans d’autres disciplines.

L’escrime, outil éducatif

Nous désirons avoir une attention toute particulière sur les établissements du Réseau d’enseignement prioritaire (REP – au nombre de 19 pour les communes concernées). Ce projet nous permettra aussi d’aller à la rencontre de jeunes qui ont déjà des difficultés, avec un sport qui permet de proposer des repères, des bornes, un cadre exigeant nécessaire à l’expression des compétences et à leur développement. L’escrime est un outil éducatif et recadrant puissant.

C’est une discipline exigeante qui permet de reposer les fondamentaux pour construire une estime de soi, de prendre rapidement plaisir et confiance et donc ainsi se construire et se renforcer. L’escrime s’ancre dans une tradition pédagogique et éducative ancienne et solide. La salle d’armes est un lieu de respect, de transmission des savoirs où chacun applique discipline et rigueur dans une ambiance conviviale. Le maître d’armes, par sa connaissance, sa pratique, sa disponibilité et son exigence est le garant de ce passage de témoin.